La vision des enfants:

Saviez-vous que l’examen visuel pouvait être effectué dès l’âge de 6 mois? Puisque 80% de l’apprentissage se fait par la vision, il est donc essentiel de s’assurer du bon développement oculo-visuel et ce dès le plus jeune âge de l’enfant. Ainsi, un dépistage précoce est primordial. Ne prenez pas pour acquis que les capacités visuelles de votre enfant sont bien développées uniquement parce qu’il regarde la télévision, qu’il voit les avions dans le ciel ou qu’il s’intéresse aux livres et au coloriage. Parfois, un changement dans la vision peut survenir sans qu’aucun signe ne soit perceptible. À la clinique d’optométrie Granger-Bernier, le Dre Amélie Ganivet, optométriste, est détentrice d’une maîtrise en sciences de la vision chez les enfants et sur les troubles de la vision binoculaire (strabisme, oeil paresseux) et le Dre Isabelle Denault, optométriste, est clinicienne en optométrie pédiatrique à l’Université de Montréal. Elles effectuent des examens visuels complets chez les enfants de tout âge et ce dès l’âge de 6 mois.

 

À quel âge devons nous faire faire le premier examen visuel?

Il est possible de faire l’examen à tous les âges et ce dès la naissance si un doute survient de la part des parents. Néanmoins, nous recommandons un examen vers l’âge de 6 mois si les parents remarquent une tendance à la déviation, s’il y a une histoire familiale de strabisme (oeil qui louche), d’amblyopie (oeil paresseux), de prescription élevée, ou toute autre inquiétude de la part des parents. Sinon, le premier examen devrait être effectué vers l’âge de 3 ans même si l’enfant ne démontre aucun symptôme.

À quelle fréquence devrions-nous faire faire un examen visuel à notre enfant?

L’association des optométristes du Québec recommande, de façon générale, de consulter votre optométriste avec votre enfant annuellement ou selon la recommandation de ce dernier.

Y a-il des frais pour l’examen visuel de notre enfant?

L’examen visuel est couvert par la Régie de l’assurance maladie du Québec jusqu’à 17 ans inclusivement. Il est donc important, lors de l’examen visuel de votre enfant, d’apporter avec vous sa carte d’assurance maladie. Néanmoins, des frais peuvent s’appliquer si un examen complémentaire non couvert par la Régie de l’Assurance Maladie du Québec est requis auprès de votre enfant.

La vision des enfants - Granger Bernier, Optométristes à Saint-Jean-sur-Richelieu

Quels sont les tests qui seront effectués avec mon enfant?

L’examen est toujours adapté en fonction de l’âge de l’enfant et de son développement cognitif. Néanmoins, à chaque visite les aspects suivants seront évalués :

  • Acuité visuelle (avec les cartes de regard préférentiel pour les bébés, les dessins pour les enfants d’âge préscolaire ou les lettres pour les enfants d’âges scolaire)
  • L’examen de la vision binoculaire, la mobilité et la stéréoscopie (fonctionnement des deux yeux ensemble)
  • La réfraction (puissance de l’œil)
  • La vision des couleurs
  • La santé oculaire

Quels sont les signes à observer chez mon enfant?

Bien qu’il n’y ait pas toujours de signaux permettant de déterminer si votre enfant a effectivement un trouble oculo-visuel, en tant que parents, vous pouvez nous aider en remarquant :

  • L’apparence des yeux : rouges, plissés, qui pleurent
  • Les plaintes d’embrouillement, maux de tête, vision trouble, yeux qui piquent, qui chauffent
  • Le comportement visuel de l’enfant : tourne la tête pour regarder un livre ou pour lire, cligne beaucoup, se frotte les yeux souvent, a la tête inclinée, se cache ou ferme un œil lorsqu’il se concentre, se cogne partout, éprouve des problèmes de concentration…
  • Vous remarquez un œil qui louche de façon intermittente ou constante.

Mon enfant veut des lunettes et j’ai peur que cette attitude fausse l’examen :

La vision des enfants - Granger Bernier, Optométristes à Saint-Jean-sur-RichelieuL’examen visuel comporte plusieurs étapes. À notre clinique nous avons un appareil électronique appelé l’auto-réfractomètre. Cet appareil est un outil de dépistage nous permettant d’obtenir une idée approximative de la réfraction de votre enfant. Ensuite l’examen comporte une portion objective dans laquelle l’optométriste évalue les fonctions visuelles de l’enfant sans que ce dernier ne fournisse de réponses. C’est grâce à ces techniques que l’examen peut être effectué dès le plus jeune âge de l’enfant. Finalement, l’examen comprend une portion subjective ou l’enfant doit collaborer et fournir les informations demandées. Ainsi, un enfant qui veut falsifier les données de l’examen en sera incapable puisque l’optométriste détient lui-même les bonnes valeurs. Les réponses de l’enfant ne servent qu’à compléter l’examen et à le préciser.

Votre optométriste, professionnel de la vision, s’occupe de la vision de votre enfant. Ainsi, faire un examen visuel permet de favoriser le bon développement oculo-visuel de ce dernier et par le fait même son apprentissage. La détection précoce de toute anomalie est d’autant plus favorable pour votre enfant si elle est traitée rapidement. Ainsi, prendre 30 minutes pour faire évaluer la vision de votre enfant, c’est prévenir et s’assurer d’un développement harmonieux de sa vision.